Ressources


Profils et rôles des médiateurs scientifiques en Europe

3 juillet 2015 • Etudes • Pdf

PILOTS - Profils et rôles des médiateurs scientifiques en Europe2010, 81 pages, PDF, 976 ko

Auteur : Olivier Richard, dans le cadre du projet Pilots

Résumé

Les objectifs du projet européen PILOTS (professionnalisation pour la diffusion des sciences et des techniques) sont de créer un cadre européen de réflexion pour former les médiateurs scientifiques des musées et centres de sciences à une meilleure interaction avec les visiteurs adultes, produire et tester de nouveaux modules de formation, diffuser une nouvelle culture de l’interaction entre médiateurs et adultes, et enfin sensibiliser sur le rôle et les besoins des médiateurs travaillant dans les centres et musées scientifiques.

L’âge moyen des médiateurs européens dépasse 30 ans, et la majorité sont titulaires d’emplois permanents (et près des trois-quarts pour ceux âgés de plus de trente ans).
Le niveau de diplôme très élevé observé parmi les médiateurs en poste, avec une part majoritaire de femmes parmi les personnes les plus diplômées, demanderait une étude plus poussée sur les choix et motivations des médiateurs.

Le coeur du métier de médiateur reste principalement l’accompagnement du public, dans les expositions ou au cours d’ateliers. En cela, les médiateurs scientifiques se représentent eux-mêmes comme des «bateleurs scientifiques », image partagée par leurs managers (encadrants). Les activités de conception et de coordination de projets, également très présentes, sont toutefois assurées par une part moins importantes des médiateurs.

La répartition des types de tâches semble se faire sans distinction d’âge, de diplôme, de catégorie d’emploi ou d’ancienneté dans le poste : les activités de conception ne sont pas réservées aux plus anciens ou aux plus diplômés.
Malgré leur niveau de diplôme élevé, les médiateurs restent perçus au sein des musées principalement à travers leurs tâches d’accompagnement du public. Il convient néanmoins de poursuivre la construction d’une image du métier de médiateur plus complexe en valorisant et développant les compétences liées à la conception de projet, mais aussi plus dynamique en interrogeant plus profondément les logiques de carrière actuellement à l’oeuvre, tant dans le choix du métier que dans les perspectives d’évolution professionnelle offertes au sein des institutions. Ou en dehors.