Actualités Ecole de la Médiation

[Focus] Un nouvel espace pédagogique « post-museum » au musée des Arts et Métiers

Dans le cadre de l’exposition temporaire « Les Meilleurs Ouvriers de France », le musée des Arts et Métiers, partenaire de l’Ecole de la médiation, a testé un nouveau type d’activités pédagogiques : l’atelier « Mini-MOF ». Placé au cœur des collections, cet espace a été pensé de façon à proposer des activités manuelles, invitant les familles de « se poser » pour participer à la réalisation d’une œuvre collective.

les fabricateurs pendant un atelier calligraphie

Les fabricateurs Calligraphie © Musée des arts et métiers

Dans le cadre de l’exposition temporaire « Les Meilleurs Ouvriers de France », le département Médiation et innovation pédagogiques du musée des Arts et Métiers, avait conçu un nouveau type d’activités pédagogiques : l’atelier « Mini-MOF ». Placé au sein des salles d’exposition permanente, cet espace pédagogique a été pensé de façon à proposer des activités manuelles, permettant aux familles visitant le musée de « se poser » pour participer à la réalisation d’une œuvre collective, qui est exposée en permanence dans l’atelier durant un mois et évolue au fur et à mesure des animations. Un médiateur anime cet atelier « Mini-MOF » en invitant les familles à s’approprier l’espace, leur explique les objectifs de l’activité et gère le matériel. Initialement prévu pour les visiteurs âgés de 7-12 ans et leurs parents, l’atelier « Mini-MOF » a accueilli des visiteurs plus jeunes, étrangers, en situation de handicap ou des jeunes adultes. La typologie du public accueilli peut donc être très large. En effet, durant ces huit mois d’ouverture, l’atelier « Mini-MOF » a rassemblé près de 2 000 participants. Le contenu de l’atelier « Mini-MOF » est conçu à chaque fois, par un Meilleur Ouvrier de France, en s’inspirant des objets du Musée.

Les fabricateurs pendant un atelier sérigraphie

Les fabricateurs Sérigraphie © Musée des arts et métiers

Devant ce succès, l’expérience a été consolidée et poursuivie après l’exposition. Ainsi, aujourd’hui la programmation de cet espace porte le nom « des fabricateurs » et invite les visiteurs à chaque début du mois à entamer une nouvelle thématique en rencontrant un professionnel ou des élèves de lycée professionnel. L’espace est ouvert de 13h30 à 17h, certains jours et la participation n’est soumise à aucune réservation (la programmation des jours est mise à jour régulièrement sur notre site Internet). La durée de l’activité est variable selon le choix des participants : ils peuvent soit découvrir l’activité et ne rester qu’un temps très court, soit participer plus longuement. A charge pour le médiateur de gérer l’occupation de l’espace et l’accueil des participants !

Cet espace pédagogique s’inscrit dans le contexte d’un postmuseum, tel que l’ont défini Juanola et Colomer (2005), soit un musée ayant une fonction sociale et éducative, où le visiteur prend lui-même part à son processus d’apprentissage avec l’aide d’un médiateur. La transmission des savoirs ne se fait nécessairement du médiateur vers le visiteur, chargé de la découverte du milieu culturel (Gellereau, 2005). Ainsi le médiateur s’efface et ne devient qu’un facilitateur et cette organisation offre une opportunité de communication Enfant-Parent mais aussi Expert-Amateur, autour des techniques et des gestes des artisans et artistes. Cet espace devient ainsi un lieu de sociabilité où le visiteur se sent dans le droit de partager ses impressions de visite. Il nous reste à nous questionner sur la place réelle du médiateur professionnel durant cette séance de co-animation.

 

 

Un article de Jamila AL KHATIB, cheffe du département Médiation et innovation pédagogiques du musée des Arts et Métiers, et membre du consortium de l’Ecole de la médiation