Cycle thématique : Publics ?

En 2020, questionnons nos publics. L’École de la médiation  vous propose des formations et Rencontres pro. tous les 10 du mois pour explorer cette thématique au cœur de nos métiers.

Qui sont les publics aujourd’hui ? Qui seront-ils demain ? Comment les voit-on ? Comment leur rôle change dans nos structures ? Comment mieux définir leurs besoins ? Et qui ne touche-t-on pas ? Pourquoi ?

À travers des partages de pratiques et de travaux de recherche, des découvertes d’outils ainsi que des temps d’échanges entre pro, ces rendez-vous réguliers visent à penser la diversité de nos publics et par conséquent poser la question du public de manière plus globale.

LOGO PUBLIC

Les formations

Réaliser des médiations pour des publics hétérogènes : zoom sur la conception universelle

09-10 juin 2020

Innover dans ses pratiques de médiation

10-11 septembre 2020

Favoriser la diversité et l’égalité : inclusion sociale en médiation scientifique et culturelle

09-10 novembre 2020

Les rencontres pros.

Visiteurs, usagers, partenaires… les publics c’est plus ce que c’était ?!

10 janvier 2020 à 18h00

Genre et culture scientifique : comment prendre en compte la question du genre dans les pratiques de médiation ?

10 février 2020 de 14h à 17h

Adapte ma thèse #4 : des pratiques des publics à la conception de l’offre culturelle

m̶a̶r̶d̶i̶ ̶1̶0̶ ̶m̶a̶r̶s̶ ̶2̶0̶2̶0̶,̶ ̶9̶h̶3̶0̶ ̶à̶ ̶1̶8̶h̶ – Reporté

Ressources

 

La notion de « Public » dans la culture, de Cindy Lebat

Cet article, en introduction du cycle de Rencontres pros « Publics… ? » propose une approche historique et conceptuelle de la notion de public dans le contexte français, pointant à la fois les difficultés à la définir, les implications concrètes dans le champ de la culture et les perspectives d’évolution.Texte intégral (PDF, 14 pages, 4mo)

Rencontre avec Clémence Perronnet « Il ne faut pas changer les publics mais changer les contenus culturels scientifiques »

Clémence Perronnet est sociologue, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’Université catholique de l’Ouest. Elle est titulaire d’une thèse intitulée « La culture scientifique des enfants en milieux populaires : étude de cas sur la construction sociale du goût, des pratiques et des représentations des sciences ».L’équipe de l’Ecole de la médiation l’a rencontrée le 13 novembre 2019 à l’occasion d’une journée sur la médiation pour et avec les groupes marginalisés dans le cadre du projet PISEA. Nous l’avons interviewée à propos des  moyens de rendre les sciences et techniques plus inclusives.Interview